Laurent Touze a le « Rythme » dans la toile

Avant de commencer ce nouveau billet, je tiens à l’excuser cher Laurent pour le retard avec lequel je publie sur ton exposition ; mon site n’existant pas à l’époque.

Comme je viens de l’écrire, c’est un peu tard que je prends ma plume pour vous parler de l’exposition du peintre et ami Laurent Touze intitulée « Rythme ». Cet évènement a rassemblé pas moins de 24 tableaux de taille diverses et variées disposés sur les murs du prestigieux hôtel Renaissance Paris Le Parc Trocadero pendant un mois jusqu’à il y a peu.

J’espère que vous aurez eu l’occasion de perdre quelques heures de votre temps à flâner et à vous laisser dériver dans les recoins de ce luxueux hôtel 5 étoiles qui possède un goût certain pour les artistes contemporains.

Peut-être aurez vous eu la chance de croiser et d’échanger quelques mots avec ce chaleureux artiste peintre du Loiret, professeur agrégé d’arts plastiques. En tout cas je vous le souhaite.

Laurent Touze aurait pu intituler cette exposition « Cadence », « Mouvements », « Tempo »… autant de vocabulaires empruntés au 4ème art, la musique, celui de son épouse. Affaire de famille ? En tout cas une belle composition.

Pourquoi « Rythme » ? Cela fait partie du genre de questions que je n’aime pas que l’on me pose. L’artiste doit-il toujours justifier ses choix, ses couleurs, ses formes ? Je ne le pense pas, et cela d’autant moins que j’ai tendance à peindre à l’instinct. Mais si l’on veut vraiment s’interroger sur le nom choisi pour cette exposition, vous trouverez un début de réponse en observant les toiles du peintre.

Peinture de Laurent Touze "Rythme"

Peinture de Laurent Touze "Rythme"

En art, le rythme peut renvoyer aux battements des couleurs, à leurs répétitions, à leurs vibrations ; aux formes, à leur régularité ou encore à l’irrégularité des espaces… A titre personnel, ces rythmes m’ont fait penser aux bulles de bande dessinée ou encore aux multiples négatifs du photographes qui travaille à l’argentique et sélectionne minutieusement, parmi des centaines de clichés qui se suivent, celui qui éveille l’émotion recherchée.

Quoi qu’il en soit du sens que prend ce mot dans l’oeuvre de Laurent Touze, une chose est certaine, c’est que l’oeil du visiteur est attiré, baladé, balancé tantôt à droite, tantôt à gauche, à mesure qu’il avance dans les murs de l’hôtel Renaissance. 24 oeuvres étaient exposées, ce n’est pas rien ! Certaines réalisées sur toile, d’autres sur papier ou encore sur bois ; certaines grandes, d’autres moins. Il y en a pour tous.

Quant à moi, c’est la toile que nous nous sommes amusés à baptiser « Glaçon » qui m’a le plus enchantée. Sans surprise me direz-vous puisque l’oeil est attiré par ce bleu outremer qui m’est cher.

Toile de Laurent Touze
Vue de face
Toile de Laurent Touze
Vue de 3/4

Les mots de la fin de ce billet s’adressent à l’artiste, Laurent Touze, que je remercie pour son invitation à son vernissage et pour ses conseils. « Laurent, un grand merci, un vrai plaisir d’avoir partagé ce moment avec toi et ta famille et un grand bonheur de te revoir bientôt« .

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s